Danser de l’intérieur

 Danser de l’intérieur

Via lapresse.ca

Il n’est pas surprenant que de nombreux danseurs et danseuses se tournent vers le yoga pour se libérer des tensions physiques ou psychiques de leur art. Geneviève Guérard est allée jusqu’à ouvrir deux studios Wanderlust. Beau Campbell a créé le style Yogarina Flow. Les deux professeures, et danseuses, enseignent à l’Expo Yoga & bien-être la semaine prochaine. Nous leur avons parlé de leurs passions communes.




Ève Dumas
Ève Dumas
La Presse

« Moi, je ne savais même pas que le yoga, ou du moins le type de yoga que j’enseigne aujourd’hui, existait quand je dansais, raconte Geneviève Guérard, assise sur un traversin dans une des lumineuses salles de Wanderlust Griffintown. Quand j’ai arrêté les Grands Ballets, j’ai fait de la télévision. Du jour au lendemain, j’ai complètement arrêté de bouger. Je déteste le gym. Je me sentais tellement mal dans ma peau. Une amie m’a proposé de faire du yoga. Quand je suis entrée dans le studio, j’ai eu l’impression d’arriver à la maison. »

PHOTO FOURNIE PAR BEAU CAMPBELL

Beau Campbell

Beau Campbell a habité à Montréal de 2015 à 2017, années pendant lesquelles elle a beaucoup enseigné au Wanderlust Mile End. Celle qui danse encore un peu est maintenant installée à Los Angeles, sa ville natale. C’est au début de sa carrière, il y a une quinzaine d’années, que Beau a découvert le yoga.

« Ça m’a beaucoup aidée à gérer mon anxiété de performance et aussi à devenir encore plus connectée à mon corps, explique la yogarine, jointe au téléphone. On n’apprend pas beaucoup d’anatomie, en danse. Le yoga aide donc à mieux comprendre comment nos muscles, jointures et ligaments fonctionnent. »

C’est à la suite d’une légère blessure à une cheville que Beau a décidé de s’inscrire à une formation pour enseigner le yoga. « Ça m’a complètement allumée. J’ai plongé là-dedans, lu tout ce que j’ai pu sur le sujet, puis commencé à enseigner pas mal. J’ai tourné avec les festivals Wanderlust pendant deux ans. Ils m’avaient d’abord embauchée pour danser, mais j’ai préféré fusionner mes deux passions. »

Ainsi naissait, tranquillement, son style hybride, un yoga vinyasa très fluide, une véritable méditation en mouvement axée sur le ressenti plutôt que sur le paraître.

Lorsqu’on danse, on crée des formes pour ceux et celles qui nous regardent, de l’extérieur. Mais en yoga, c’est à l’intérieur que ça se passe.

Beau Campbell

Cette « danse de l’intérieur » a aussi été un salut pour Geneviève Guérard. « À la fin de ma carrière, je n’étais plus capable d’être devant des miroirs. Je me trouvais laide. Je me disais des choses de plus en plus méchantes. C’était l’accumulation de toutes ces années à se scruter, à se faire corriger, à devoir être toujours meilleure que la veille », confie l’ex-première danseuse. Enseigner le ballet ? « Jamais ! Je ne me verrais pas dire à une petite fille de rentrer son ventre. »

Le yoga, c’est une tout autre affaire. « Quand je pratique, j’ai l’impression de me baigner de l’intérieur, décrit la copropriétaire des studios Wanderlust. Les bénéfices que j’en retire pour ma santé physique et ma santé mentale sont extraordinaires. Je ne veux pas être la fille qui dit à tout le monde de faire du yoga. Je pense par contre que tout le monde devrait bouger, à la hauteur de ses capacités. On a un corps. Il faut s’en servir ! Quand je sens que je suis dans une spirale négative, entre mes deux oreilles, je vais suivre un cours de yoga et je sors systématiquement de là en voyant le beau côté des choses. »

« Fondamentalement, le but du yoga, c’est de nous permettre de devenir une “meilleure personne”, poursuit Geneviève Guérard. Des fois, j’entends des gens dire qu’ils ne seront pas “bons” en yoga. Être “bon” en yoga, ce n’est pas être capable de faire une posture difficile à la perfection, c’est être capable d’aller dans un party de famille et de rester zen ! »

Aujourd’hui, le lien entre la danse et le yoga est de plus en plus cultivé. On pratique la méditation et la pleine conscience dans les écoles de ballet. On intègre le mouvement et la danse dans certains studios de yoga. À l’Expo Yoga & bien-être, Beau Campbell donnera trois cours qui marient les deux. Geneviève Guérard donnera pour sa part un atelier intitulé Le voyage du flow, une séquence créative « qui masse le système nerveux ».

Expo Yoga & bien-être au Palais des congrès de Montréal, les 8 et 9 février

Danser de l’intérieur

Related post

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *